La justice sociale peut se travailler au niveau du territoire par deux propositions politiques.

Élaborer les politiques de santé mentale en référence à des territoires

Les territoires permettent d’organiser les structures que nous voulons mettre à disposition de la population. Définir des territoires de première proximité et de moyenne proximité permet d’ouvrir un éventail de libertés sur ce qui peut faire soin et faire vie dans le quotidien.

Créer des groupements locaux pour la santé mentale

Les Groupements locaux pour la santé mentale rassemblent l’ensemble des acteurs en santé mentale des territoires de première et moyenne proximité. Ils ont des moyens propres (forfait territorial). Ils sont gouvernés par un Conseil qui apporte de la démocratie locale et de la justice sociale dans les politiques de santé mentale.

Nos dernières analyses

Thelonious Monk, une singularité musicale

Les troubles embarqués des horizons normatifs

L’hospitalité, une invitation inopinée

Une impasse sans place pour l’hospitalité

Croissance et santé mentale

Croissance et démocratie culturelle

Décroissance et démocratie culturelle

Décroissance et santé mentale

« Ceux qui partent d’Omelas », une critique de l’utilitarisme

Hospitalité – De quelques révolutions infimes ou infinies

Le ciel était aussi en loques qu’un pyjama de bohémien…

Hospitalité – Procuste et les lits psychiatriques

S'abonner à notre lettre d'information