Balades sensibles du collectif Troubles & Libertés

A Liège, un groupe de personnes se rencontrent régulièrement depuis 2 ans. Le trouble et la liberté dans la ville : C’est sur cette base qu’ils se sont rassemblés !

Ils se sont demandé comment le trouble se manifeste dans la ville. Comment il vit et se vit. Une véritable rencontre avec le trouble, c’est probablement ça : un rapport de forces qui n’écrase pas le trouble, qui ne le réduit pas dans les formes prescrites. Le trouble, alors, ouvre des perspectives, libère des possibles, élargit le champ, pour chacune et chacun. Il ne s’agit pas de le réduire ou de le faire disparaître. Il devient précieux : il est un moteur de la liberté. Faire advenir dans leur ville ce rapport au trouble est leur raison d’être, en tant que groupe.

Dans la ville, il y a des espaces de vide, ou de turbulence, de fusion ou de solitude. Ce sont des espaces d’expression du trouble. C’est au bord de ces espaces que quelque chose peut se vivre. Il peut s’y expérimenter une préparation à un étonnement, à une surprise à venir : rêver, veiller, se tenir en silence, écouter dans l’obscurité, se perdre, improviser une mélopée, dire de la poésie, marcher ?

En 2021/22, ils veulent faire découvrir leur ville de cette manière. Une série de visites au cours desquelles des membres du Collectif pourront partager avec des visiteurs curieux une manière toute intérieure de vivre le trouble et la liberté.

De chaque promenade sera tiré un photorécit qui permettra, au fil du temps, de construire la carte sensible de la ville vécue à travers le trouble. Pour faire exister cette narration du paysage, pour la rendre visible dans l’espace public réel, des fragments de trace seront disséminés dans la ville. Des cailloux, comme dans le petit poucet.

Les balades prévues dès octobre 2021

Les mondes parallèles
Des enclaves végétales au cœur de la Ville. Expérimenter l’invisibilité. Rétrécissement de l’espace. Observation. Changer de côté.

À travers les murs
Un scénario d’évasion. Au départ de l’hôpital psychiatrique (Volière), à travers les clôtures, les murs, par les grilles, par les escaliers.

Trésors de l’abandon
Pérégrination en des lieux insolites. Découverte de traces incongrues. Que s’est-il passé là ? Et que se passe-t-il ici ?

L’espace d’un instant
Confusion des flux. Les rythmes asynchrones des traversées de la ville. Les corps en mouvement. Qui se frottent, se frôlent. Se heurtent aussi. S’accordent parfois, miracle qui déploie la puissance.