04 – Encourager les partenariats entre les services de soins de santé mentale et les dispositifs d’émancipation par la culture

Renforcer les processus de transformation des représentations culturelles et médiatiques des problèmes de santé mentale, et plus spécifiquement psychiatriques, en encourageant les partenariats avec les dispositifs culturels d’expression et d’émancipation.

Plusieurs agréments reconnaissent des services culturels susceptibles de réaliser un travail durable d’expression et d’émancipation impliquant les personnes avec des souffrances psychiques : notamment les services d’Éducation permanente (décret du 17 juillet 2003) et les Centre d’expression et de créativité (décret du 30 avril 2009).

Avant d’être prise en compte comme une maladie, la souffrance psychique demande à être activement contextualisé, condition indispensable à son intelligibilité et à la mise en oeuvre de réponses adéquates. Sans cette recherche d’une compréhension contextuelle, la souffrance psychique, ramenée à une fragilité individuelle, est amputée de son pouvoir d’interrogation sur le social et la personne est dépouillée de son rôle d’acteur sur les questions citoyennes que posent les problèmes de santé mentale. D’autant plus que les représentations culturelles dominantes stigmatisent les personnes avec des problèmes psychiatriques en leur attribuant, à tort, une dangerosité plus élevée que dans l’ensemble de la population.

Il s’agit dès lors de transformer les représentations culturelles et médiatiques des problèmes de santé mentale en impliquant les personnes concernées, en favorisant des rencontres, en leur permettant de s’exprimer et de réfléchir avec différentes composantes de la société. Parmi les diverses voies possibles, les dispositifs culturels dont l’enjeu est de permettre des dynamiques d’émancipation sont un appui indispensable. Les différentes institutions qui établissent leurs rencontres à partir du soin et de la santé mentale devraient pouvoir aussi collaborer avec celles qui développent ce travail socioculturel.

Des partenariats devraient être établis entre :

  • les services directement impliqués dans les soins de santé mentale (les hôpitaux psychiatriques, les habitations protégées, les maisons de soins psychiatriques, les centres de réhabilitation psychosociale, les services de santé mentale, les maisons médicales, les centres de coordination de soins à domicile, notamment).
  • les services culturels qui favorisent le développement culturel et l’émancipation des individus et des groupes (services d’éducation permanente, centre d’expression et de créativité, notamment).
  • les médias.

Télécharger nos 3 récits « Mais où s’en va la vie ? »

Télécharger notre carnet de propositions politiques

Plateforme d'action

Notre carnet de propositions politiques propose des normes, des formes institutionnelles qui devraient être coulées dans le droit. Le Centre Franco Basaglia souhaite faire bouger les lignes et pour ce faire crée des plateformes afin de faire aboutir des décrets et ordonnances qui amélioreraient la vie des personnes aux prises avec des souffrances psychiques.

Pour rejoindre cette plateforme, contacter le responsable par mail (educationpermanente@psychiatries.be) ou en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Actualités et documents autour de la proposition 04

Prochains événements autour de la proposition 04

Pas d’événement actuellement programmé.

Anciens événements autour de la proposition 04

Pas d’événement actuellement programmé.

S'abonner à notre lettre d'information